QUEL(S) OBJECTIF(S) APRÈS UN MARATHON ?

Le Marathon est la distance la plus longue que j’ai courue jusqu’à ce jour.Il est donc inutile de vous dire que c’est mon objectif numéro un chaque année.Je ne suis pas un expert , mais plutôt encore un débutant!

Pour moi , être « finisher » est déjà une satisfaction.Dans mon petit vécu , j’ai 4 marathons à mon compteur et à chaque fois au Marathon de Paris.J’ai réussi à le finir , sans faire mon meilleur chrono (3h53) mais je m’en sors honorablement (4h20) par rapport à une préparation insuffisante.

Depuis 2014 , je le cours tous les ans.Pour l’instant je n’ai jamais fait plus d’un marathon par an.Cette année je vais en courir un deuxième , en novembre à Orléans.

Cette année , j’ai aussi goûté au trail , et celà a été une superbe découverte et un coup de cœur pour moi.Les plaisirs de la course en milieu naturel et la spécificité du trail par rapport à la course sur route m’ont permis de découvrir une autre façon de faire du running.

Mais , je commence quand même à me poser certaines questions depuis.Je pratique le running de façon régulière ( plusieurs fois par semaine) depuis plusieurs années.En revanche , à mon âge , l’amélioration des chronos commence à devenir de moins en moins facile.Je pense que je ne suis pas le seul.

Quand on pratique la course à pied on a souvent un ou des objectifs.Si on participe à des courses , on cherche au début à finir , puis à faire tel « temps » , à faire mieux…Si on commence souvent par un 5 ou un 10 kms on peut aussi penser à « monter » sur des distances plus longues type semi ou marathon…

Moi , je me suis posé la question de quoi faire après le marathon…Mais rassurez vous : il n’est pas nécessaire d’avoir déjà fait un marathon pour être concerné par ce genre de situation.Si vous avez « seulement » fait des petites distances il vous viendra la même interrogation à un moment donné.

Vous réfléchirez peut être à changer d’objectif , de distance , de type de course ou de durée de course…Faut il garder les mêmes objectifs , faire les mêmes distances ou chercher la ou les nouveautés?Il y a plein d’options différentes en running.

1)AVOIR UN OBJECTIF EST IL IMPORTANT ?

Pratiquer le running peut se faire de beaucoup de façons différentes.La course à pied , en plus d’être le sport le plus « accessible » est aussi une activité qui regroupe plein de manières de la pratiquer.

La régularité , le niveau , l’âge sont des paramètres qui donneront de l’importance aux objectifs et à la planification.

MAIS C’EST QUOI UN OBJECTIF?

Tout le monde ne sera pas forcément d’accord mais je considère que l’on peut parler d’objectif que lorsque l’on pratique le running suffisamment régulièrement.

Si vous courez de temps en temps (pas toutes les semaines) , vous n’avez pas , pour moi , un objectif spécifique au running.Bien sur que le bien-être , la diminution du stress , le cadre ( nature , forêt , plage…) sont de bonnes raisons de courir et c’est toujours mieux que rien!

L’objectif doit être spécifique à la course à pied.Mon avis est donc qu’il faut au moins courir une à plusieurs fois par semaine pour commencer à se fixer des objectifs.Cela peut être courir plus vite , plus longtemps , plus souvent , faire des compétitions etc…

LES VERTUS DE SE FIXER UN OBJECTIF

Quelque soient votre niveau ou votre expérience , vous fixer des objectifs apportera pas mal d’avantages.

-Si vous êtes un pur débutant et que vous avez décidé de courir le dimanche il n’ y aura quasiment aucun objectif sinon de ne pas céder à la paresse et de démarrer en douceur.Le but est de pouvoir recourir la semaine suivante.

Si vous n’avez pas couru depuis longtemps ou que vous avez des problèmes de poids ou de santé , assurez vous déjà que votre médecin vous donne le feu vert pour courir.Faites votre première séance sans stress en recherchant le plaisir et en évitant les blessures et l’ennui.

-Si vous courez déjà régulièrement , votre objectif sera d’améliorer votre niveau.Augmenter votre kilométrage progressivement ou faire plus de séances sera alors nécessaire.

Pour réussir votre objectif , ne pas vous ennuyer ou vous blesser et pour pouvoir progresser variez vos séances en qualité et en intensité.Il faut essayer d’éviter deux séances intenses de suite.Pensez à bien récupérer.

-Quand vous serez plus expérimenté (plusieurs fois par semaine) , que vous aurez un entraînement varié et une bonne récupération vous allez vous franchir d’autres paliers.Mais à un moment donné vous allez entrer dans une routine et alors tout dépend de vous.Vous pouvez vous satisfaire de votre pratique régulière.

Mais vous pouvez aussi être tenté de vous tester sur une course officielle , chronométrée et avec d’autres participants.C’est en tout comme cela qu’à un moment donné , je me suis lancé dans la participations à des courses.Pour progresser j’ai dû alors modifier mon entraînement , améliorer ma récupération et mon alimentation.

CHACUN SON OBJECTIF

Comme je l’ai dit plus haut , l’objectif dépend de plusieurs paramètres.En plus de l’âge , du niveau de pratique et de performance il y a d’autres critères qui vont faire que votre objectif sera différent de celui d’un autre coureur.

Vos qualité naturelles (génétiques) comme votre profil de coureur (plutôt endurant sur semi ou marathon ou plutôt puissant et rapide sur distances courtes) , votre morphologie (très musclé ou en surpoids ou alors très mince) mais aussi votre profil psychologique et votre motivation sont autant d’éléments qui jouent un grand rôle dans votre planification.

Par exemple , en prenant mon cas , j’ai 42 ans , un niveau amateur moyen et je suis plutôt plus endurant et résistant mais pas très rapide ni très puissant.En général je fais souvent des compétitions type semi-marathon c’est à dire des courses assez longues.

Ma distance la plus élevée que j’ai courue est le marathon (42,195 kms).J’ai découvert récemment la course nature ou trail.Mon profil , mon âge , mes points forts , mes points faibles mais aussi mes envies me font aujourd’hui pencher vers des distances longues et du trail.

2)CHANGER D’OBJECTIF

À chaque fois que vous allez atteindre un palier dans votre pratique vous aller stagner et arrêter de progresser.Que ce soit comme  coureur occasionnel que comme compétiteur.Vous allez alors être obligé de réfléchir.

Soit vous vous contenter d’entretenir votre niveau de performance en gardant les mêmes objectifs , soit vous décidez de casser la routine et de modifier vos plans pour l’année suivante.

POURQUOI CHANGER ?

Dans toutes les situations de la vie (famille , travail…) il peut se présenter à un moment donné l’opportunité de changer de direction pour améliorer les choses.En course à pied c’est exactement le même schémas.

Changer pour changer ne sert à rien.Il faut pour cela avoir naturellement une raison , une motivation et l’envie de « faire autre chose ».

Courir plus longtemps qu’avant ou plus vite , s’entraîner plus , ou faire plus de courses sont autant d’objectifs possibles.Encore faut il savoir quand changer avant de chercher comment.

DOIT ON TOUJOURS CHANGER ?

Le niveau de pratique ou de performance sont des éléments importants pour par exemple avoir un entraînement adapté.L’entraînement a d’abord comme premier rôle de vous permettre d’atteindre et de consolider un niveau.

Cet entraînement doit s’accompagner de bonnes pratiques en terme d’alimentation , d’hydratation et de récupération pour supporter vos séances et prévenir les blessures.

La motivation , le plaisir et les résultats sont aussi des éléments incontournables de votre vie de runner , et , je le répète quelque soit votre niveau.

Pourtant , même si vous commencez à bien vous entraîner , vous alimenter ou récupérer , vous pouvez vous retrouver devant des obstacles.Soit vous n’arriverez plus à progresser , soit vous n’avez pas de motivation , soit vous n’atteignez pas votre objectif actuel.

Vous pouvez aussi avoir réalisé votre objectif.Tous ces éléments vont alors vous amener à vous poser la question du changement.Un objectif doit être adapté à votre niveau , votre temps disponible , votre expérience et votre motivation.Sans cela , il faudra envisager de le modifier.

QUAND CHANGER ?

Tout d’abord , il faut rappeler que si vous courez de temps en temps , au maximum 1 fois par semaine vous n’êtes pas vraiment concerné.Vous n’avez pas encore d’objectif propre à la course à pied.

À ce niveau de pratique , vous ne progressez pas en running.Votre activité occasionnelle est une bonne habitude pour votre santé et votre bien être.Si vous avez du temps libre , l’envie de courir plus sera votre premier objectif : courir plusieurs fois par semaine , par exemple.

Mais une fois atteint ce premier objectif , il vous faudra plus pour continuer à progresser.Votre entraînement vous a permis d’atteindre votre but.

Mais à un moment donné , votre corps , habitué par votre plan , ne va plus développer ses facultés (endurance , vitesse , puissance , technique).C’est à ce moment qu’il faut faire le point et trouver un nouvel objectif , pour pouvoir planifier les entraînements pour passer au niveau supérieur.

3)COMMENT CHOISIR UN NOUVEL OBJECTIF ?

Vous avez battu votre record lors de la dernière course , votre objectif est atteint.Vous souhaitez maintenant passer à la vitesse supérieure.

Au contraire vous n’avez pas réussi le chrono pour lequel vous vous êtes préparé des semaines voire des mois.Peut-être avez vous été trop ambitieux.Vous réfléchissez à un objectif moins exigeant.

Si vous n’êtes pas dans un de ces cas , peut être manquez vous de force mentale ou de plaisir à aller courir.Il faut donc de toute façon savoir quel objectif avoir pour bien le préparer et se donner  le plus de chances de l’atteindre.

FAIRE LE POINT

Dans le meilleur des cas vous avez atteint votre objectif.Cela peut être un bon chrono à une course ou une première réussie (votre premier marathon ou semi marathon…).Au pire , vous avez le même objectif depuis des mois ou des années mais vous n’y arrivez pas!

Dans ce cas il faudra débuter une analyse de votre performance dés le soir de votre course.Pour faire le point posez vous les bonnes questions.Après avoir battu votre record sur une distance comment évaluer le prochain chrono à tenter?Votre objectif est il lointain dans le temps?Avez vous le temps de bien le préparer ?

En cas d’échec le bilan est encore plus important pour régler votre problème de performance.Avez vous choisi un objectif réalisable ?Par exemple , si vous faites 10 kms en 1 heure  fixez vous un objectif à 55 minutes et pas à 40 minutes.Votre objectif doit être proportionnel à vos résultats actuels et à vos capacités.

Si votre objectif est réalisable mais que vous l’avez raté c’est aussi peut être parce que vous n’avez pas respecté votre plan d’entraînement par manque de temps ou de motivation.

Quand vous mettez en place un plan d’entraînement de plusieurs semaines ou mois , assurez vous d’avoir le temps disponible et la capacité physique de le respecter.Si vous faites 2 séances par semaines , ne partez pas sur un plan à 4 ou 5 séances!

Dans beaucoup de domaines , et surtout en course à pied , faire les choses progressivement et être patient sont des choses essentielles pour faire des progrès et gagner en endurance et en vitesse…

CORRIGER SES ERREURS

Comme on vient de le voir , surtout quand les progrès ne viennent pas ou ne viennent plus il faut étudier  votre préparation par rapport à l’objectif choisi avec un œil critique.C’est un premier pas important.

Il faut d’abord chercher ce qui n’a pas été fait correctement , mais aussi ce qu’il fallait éviter de faire.Mais si vous ne passez pas à l’action ensuite et ne corrigez pas ce qui n’a pas été efficace , vous aurez presque réfléchi pour rien.

On a droit à l’erreur dans tous les domaines où il faut apprendre  et pratiquer pour trouver la ou les bonnes méthodes pour s’améliorer.

En revanche , si vous ne faites rien ou plutôt si vous faites la même chose qu’avant votre échec l’erreur devient une faute.La conséquence est que vous allez stagner , vous démotiver et risquer de perdre du plaisir à courir!

Corriger ses erreurs c’est choisir un objectif en étant sûr de le préparer correctement et en faisant preuve de réalisme.Votre objectif est comme vos chaussures.Si un objectif est bon pour votre voisin il ne le sera pas forcément pour vous.

Vos erreurs passées vous permettent de bien évaluer votre niveau , le potentiel que vous avez et de bien choisir le prochain objectif.Pour revenir à la comparaison avec les chaussures , si une paire vous fait mal elle est peut être trop petite , trop grande ou non adaptée à la forme de votre pied.

Votre préparation est ce qui va vous permettre d’optimiser vos chances de réussite.Si vous ratez votre objectif cela peut être du à une préparation trop courte , trop longue , trop difficile ou parfois trop facile…

Pour éviter de retomber dans l’échec , une bonne préparation est essentielle.Il faudra donc la modifier en trouvant la bonne formule où l’entraînement , l’alimentation et le repos doivent vous permettre de réussir votre objectif.

AVOIR UN OBJECTIF ADAPTÉ

Dans les sports collectifs , par exemple le football (même si c’est devenu du business et moins du sport…) , il y a des objectifs qui sont fixés au début de chaque championnat.En fonction de ses moyens (sportifs donc financiers…) , chaque club aura un objectif sportif (son classement à la fin de la saison) différent.

Certains jouent les premières places , d’autres des places mois prestigieuses , etc…En course à pied , c’est un peu comparable.Votre potentiel dépend de votre niveau actuel et des moyens dont vous disposez pour vous préparer.

Le choix de votre prochain (ou premier?) objectif dépend d’abord de vos capacités actuelles.Un objectif est le niveau juste au dessus de celui que vous avez déjà.Mais pour que ce choix soit vraiment adapté à votre situation vous devez aussi avoir assez de temps libre (en semaines ou mois ) devant vous pour vous préparer.

Vous devrez aussi établir un plan d’entraînement avec un nombre suffisant de séances par semaines sans oublier de prévoir des journées de repos.Variez vos séances en travaillant tous les paramètres (vitesse / puissance , endurance , technique).Si vous avez du temps faites d’autres sports (natation , vélo).

Un objectif adapté doit être raisonnable et ambitieux : c’est à dire supérieur à vos résultats actuels sans être trop exagéré.Il sera adapté et cohérent avec votre profil actuel si vous le choisissez bien , que vous avez les moyens (disponibilité) de le préparer , et que vous respectez votre planning.

Imposez vous un plan sur plusieurs semaines ou mois , selon l’objectif , mais un plan ne vaut que si vous l’appliquez.Un objectif dépend surtout de votre engagement vis à vous de vous même.En général , même si la chance a son importance ,on récolte ce que l’on sème : un objectif mal choisi et mal préparé garantit presque toujours l’échec…

La course à pied est un sport qui peut paraître monotone , surtout pour ceux qui n’en font pas ou peu.Si vous courez au printemps dans l’espoir de rentrer dans un maillot de bain ou un jean acheté en solde en hiver , je vous comprends.Pourtant , on peut aussi avoir du mal à continuer à courir si on est débutant.

Et c’est encore valable quand on court régulièrement et qu’on participe à des courses.En général , tant qu’on progresse facilement et régulièrement (ce qui est souvent le cas au début) , le problème ne se présente pas.Mais , les échecs , les habitudes ou le manque d’organisation finissent par ralentir les progrès.

L’envie d’aller s’entraîner ou simplement courir peuvent baisser.Mais , comme pour beaucoup de choses dans la vie , la routine , la démotivation sont des freins.Pour éviter tout cela , il faut planifier et se donner des objectifs pour progresser , rester en bonne santé , ne pas se blesser et entretenir le plaisir de courir.

Moi , par exemple , j’ai longtemps pratiqué la course de façon occasionnelle et pour des raisons qui n’étaient pas mauvaises (perte de poids , amélioration de la condition physique) mais qui ne suffisaient pas.Après avoir perdu du poids et retrouvé une forme physique convenable , j’ai commencé à faire de plus en plus de running , de plus en plus souvent , puis de plus en plus longtemps.

Un peu par hasard j’ai fait une première course , puis une autre , etc…Après je me suis fixé le « fameux défi du marathon ».À ce jour c’est ma plus longue distance courue.Et puis ,comme je vous l’ai expliqué l’envie de se remotiver , de repousser ses limites , de voir autre chose m’ont poussés à me lancer dans un autre objectif.

Je vais faire pour la première fois un deuxième marathon dans la même année.Je vais donc courir le Marathon d’Orléans le 19 novembre 2017.Mais mon objectif le plus important de 2017 sera de courir une distance encore plus longue.Je participerai à la Saintélyon , une course mi-urbaine mi nature qui se déroule de nuit.

La distance est de 72 kms.Je suis en fin de préparation et je verrai alors si j’ai atteint mes limites.

Mon objectif?

Finir et avoir du plaisir à courir , comme la plupart du temps.

Et vous?

Vous avez un objectif?

Vous êtes motivés?

Vous savez comment préparer votre objectif?

À bientôt!

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

%d blogueurs aiment cette page :