LE MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE EN COURSE À PIED

 Pour bouger , respirer , utiliser les 5 sens (vue , toucher , odorat , goût , ouïe) ou simplement rester en vie (je pense au cas de la personne qui est malheureusement dans le coma) nous avons besoin d’oxygène mais également d’énergie (alimentation).Quand on fait du sport il en faut encore plus.

Le corps humain est comparable à un machine.Sauf qu’il est encore plus sophistiqué que les robots les plus modernes.Comme une voiture , nous avons un moteur.Ce moteur nous permet d’utiliser l’énergie que vous retrouvez dans les aliments qui composent votre repas.

Le moteur de la voiture fonctionne grâce à la combustion.Il existe une molécule qui permet l’allumage du « métabolisme énergétique ».C’est ce processus qui permet d’utiliser votre repas comme un carburant.Cela permet aussi de brûler les graisses.

Cette molécule c’est l’ATP (adénosine-triphosphate ou triphosphate d’adénosine).Elle va s’activer dans nos cellules pour libérer l’énergie.Elle se divise alors en deux éléments : l’adénosine-diphosphate ou ADP et la molécule de phosphate libre.

Sans cette molécule on ne peut pas bouger : c’est elle qui permet aux muscles de fonctionner.Sans elle pas de running , pas de marche , pas de mouvement.Dans le domaine de l’énergie , le fait de pouvoir utiliser ses muscles dépend de la décomposition de l’ATP.

 1) LIPIDES ET GLUCIDES : CARBURANTS ESSENTIELS ET DIFFÉRENTS

Il y a juste la dose nécessaire d’ATP dans votre organisme pour faire dix contractions musculaires.Cela vous donne juste quelques secondes.Heureusement , la nature est bien faite : si votre corps n’avait pas le pouvoir magique de refabriquer de l’ATP à partir de ses composants que sont le phosphate et l’ADP on ne pourrait pas faire plus d’effort et on resterait immobile.

A chaque fois  que l’ATP se divise en ses deux éléments , il se reforme dans la foulée.Deux phénomènes se succèdent ; la décomposition et la reconstitution et ainsi de suite.Pour être en mesure de remplir ce rôle votre organisme à besoin de deux combustibles essentiels : les lipides et les glucides.

Les sucres naviguent dans le sang.Leur stockage se fait sous la forme de glycogène (forme plus complexe du glucose) dans le foie et les muscles.Avant d’être consommé , le glycogène redevient du glucose simple et est  transporté vers vos muscles.

Pour les graisses c’est le même principe.Elles sont aussi en circulation dans le sang.Pour ce qui est du stockage c’est dans tout votre corps.Quand il en a besoin , votre organisme les transforme en acides gras.

En fonction des efforts que l’on fait (intensité , durée) on brûlera soit des glucides soit des lipides.Quand votre effort est intense par exemple quand vous faites un sprint donc en y mettant beaucoup de force musculaire , c’est le sucre stocké dans le foie et les muscles qui est utilisé en premier.

Seulement , le réservoir de glycogène est très limité.Au bout d‘1h30 de sport il n’y a plus de glucides à dépenser.En revanche , les graisses sont idéales pour des effort longs (marathon , longue sortie à vélo…)

Vous consommez vos lipides quand vous courez longtemps avec une intensité peu élevée (rythme footing : courir en étant capable de tenir une conversation).Pour la course à pied , c’est le carburant principalement utilisé.Cela veut dire par déduction que le running est parfait pour brûler les graisses et donc perdre du poids (de la masse grasse principalement mais pas vos muscles !).

2) DES MUSCLES POUR BRÛLER LES GRAISSES

Le seul organe qui vous permet d‘éliminer les graisses avec un maximum d’efficacité c’est votre  musculature.Plus les muscles travaillent , plus on bouge , plus on détruit les graisses.Si vous courez régulièrement , vous allez finir par perdre votre masse grasse et serez « affûté ».

Pour activer ce processus il faut stimuler votre organisme : c’est ce que vous faites à l’entraînement.Pour bien répondre , le corps va produire les substances nécessaires pour favoriser la destruction des lipides.Au fur et à mesure de vos séances , votre masse musculaire se développe et brûle de plus en plus de graisse.

En faisant souvent du sport votre corps consomme plus comme si une voiture consommait de plus en plus d‘essence.Pour une voiture c’est pas avantageux car c’est cher et polluant mais pour votre corps c’est que du bénéfice.Vous perdez votre gras , vous restez mince , en forme , et en bonne santé!

Le métabolisme énergétique qui est le phénomène qui se produit quand vous dépensez vos calories est meilleur avec la pratique de la course à pied.Cela veut dire que la fonte des graisses et leur élimination devient de plus en plus facile.

L’amélioration de votre capacité à dépenser de l’énergie vous apporte un autre avantage.Le running , l’endurance et le sport en général vous font éliminer les graisses pendant l’entraînement mais aussi le reste de la journée.

Si un dimanche vous avez fait du sport ( un footing par exemple ) pendant une durée suffisante (1h à 1h30 sans forcer suffira) , le soir , après dîner vous brûlerez encore des lipides tranquillement calé dans votre canapé.

Pour parvenir à cela et à tout âge , il faut juste du temps et être régulier à l’entraînement.Si vous êtes un pur débutant ou si vous avez arrêté le sport depuis plusieurs années , vous devez être indulgent avec votre corps et lui donner le temps de reprendre l‘habitude de faire des efforts physiques.

Pour tourner à 100 % une machine doit être rodée.Pour vous relancer efficacement , il faut compter 2 à 3 mois.Après cela , vous aurez fait le plus difficile.Je peux même vous garantir que vous risquez d’y prendre goût et d’avoir pour principal problème de trouver du temps pour aller courir.

Quand vous faites de la course , tout le corps s’active (70 % des muscles sont activés totalement et les autres aident au maintien du corps) pour vous faire bouger.Comme on l’a vu , il faut de l’énergie mais aussi de l’oxygène.Ils circulent tout les deux à travers le sang pour arriver aux cellules.

Pour accélérer le transfert de ces carburants pendant votre course , un muscle (le muscle principal de la course à pied avec les poumons) va « pomper » plus vite.Ce muscle , c’est le cœur.La respiration devient plus rapide aussi.Votre corps produit alors de la chaleur.

Arrivé à une certaine température , le mécanisme de refroidissement se met en marche : vous transpirez.Ce sont les conséquence du travail de votre métabolisme , de votre consommation de calories.

Pour un entraînement de course à pied efficace pour augmenter votre métabolisme (et ainsi perdre plus facilement le gras et garder du muscle) il faut courir à la bonne vitesse pour pouvoir faire une séance d’au moins 1h (le top c’est 1h30).Vous pourrez alors brûler des graisses plutôt que des sucres.

Votre corps vous aidera à trouver le bon rythme à force de pratique.Il faut pouvoir tenir une conversation sans trop souffrir.Il vaut mieux aller très lentement et tenir la durée que l’inverse.Et c’est risqué d’aller trop vite : vous risquez la blessure , la fatigue (faire du sport ne veux pas dire se fatiguer) ou d’être écœuré…Il faut donc trouver la cadence optimale.

A vous de jouer et de trouver votre rythme de croisière.

Il suffit de s’y mettre , d’être sérieux , patient , et d’y associer du plaisir.

A bientôt!

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

%d blogueurs aiment cette page :