POUR VOUS AMÉLIORER APPRENEZ LE VOCABULAIRE DES COUREURS :PARTIE 2

Bonjour , on reprend notre liste des termes que je considère importants en running.Nous nous sommes arrêtés à 25 définitions.Cela ne sera donc pas une surprise de vous dire qu’on va enchaîner et finir cette liste aujourd’hui.On reprend à 26 pour finir à 50 , ce qui fera le compte.

26) MUSCLES : ils sont reliés aux os par les tendons.Leur contraction fournit une force qui permet les mouvements.Il y en a 650 différents chez l’homme et représentent 40% du poids total.

27) OSTÉOPOROSE : « maladie des os fragiles » provoquées par des carences alimentaires.Cette maladie rend les os poreux donc très fragiles.Le coureur à pied y est spécialement exposé

28) OXYGÈNE : il permet de transformer le glucose (le carburant) en énergie (ATP).C’est un ingrédient essentiel dans la course à pied.

29) PÉRIOSTITE : inflammation de la membrane de l’os (le périoste).En course à pied , elle touche souvent le tibia.

30) PMA : puissance maximale aérobie.C’est la puissance (en watt) qu’on développe lorsqu’on atteint la VO2MAX.

31) POINT DE CÔTÉ : douleur vive qui apparaît en dessous des côtes ou à l’estomac à un moment de la séance où l’effort est intense.Elle est typique des sports d’endurance où la respiration joue un rôle important.

32) PPG : préparation physique générale.C’est un programme d’entraînement qui permet de s’améliorer globalement.L’objectif est d’avoir un potentiel complet.En course à pied cela consiste à développer sa VMA (vitesse de course) et son EMA (endurance)

33) PPS : préparation physique spécifique.

34) PRONATEUR : c’est un runner dont le pied se déroule vers l’intérieur à chaque foulée.

35) PUBALGIE : douleur de la région du pubis (fréquente chez les footballeurs) ressentie sous les abdominaux au niveau de l’aine et de la naissance des cuisses.

36) RANDO-COURSE : type de course qui prépare au trail long.Cela permet de s’entraîner longtemps grâce à l’alternance de phases de course et de marche.C’est aussi une façon de faire des séances longues sans prendre le risque de se blesser.

37) RÉSISTANCE : travail plus intense que l’endurance qui permet de renforcer musculairement le cœur et de s’habituer à un effort élevé.

38) SEUIL ANAÉROBIE : niveau d’entraînement avec une FC élevée et une forte production d’acide lactique.C’est le niveau limite du travail en présence d’oxygène.Au dessus de ce niveau d’intensité il est difficile de tenir sur la durée.Encore au dessus c’est la course rapide ou le sprint où on ne peut tenir que 30 secondes à 1 minute.

39) STRETCHING : (de l’anglais s’étirer) discipline comparable à de la gymnastique douce dont le but est d’étirer et assouplir les muscles.

40) SUPINATEUR : coureur dont le pied se déroule vers l’extérieur à chaque foulée.

41) SURCOMPENSATION : c’est le nom donné à la progression des aptitudes physiques après chaque périodes de récupération post séance. 

42) SYNDROME DE L’ESSUIE-GLACE : douleur de la face externe du genou ressentie après une longue course par les coureurs.Elle est due au contact entre l’os du fémur et la bandelette ilio-tibiale (du tibia).

43) TENDINITE : inflammation des tendons.ils sont étirés par les muscles pendant la course.Quand ils lâchent , l’enveloppe qui les entoure (la synovie) s’enflamme.

44) TEST DE COOPER : test utilisé par les militaires pour évaluer la forme des troupes.Mais il ne peut pas remplacer le test VMA , même s’il permet d’en donner une idée par des calculs supplémentaires.

45) TEST DE LUC LÉGER : méthode d’évaluation de la VMA.Il se fait paliers de 2 minutes où la vitesse est augmentée de 1 km/heure à chaque palier.Le long de la piste sont placés des plots tous les 50 mètres et un bip retentit au moment ou la personne évaluée doit arriver au plot.

46) TRAIL : pratique de la course en milieu naturel sur des sentiers ou des chemins de distances diverses.On y trouve généralement des dénivelés (changements d’altitude) positifs et négatifs.

47) UNIVERSEL : coureur dont le pied se déroule dans l’axe à chaque foulée.

48) VMA : vitesse maximale aérobie.C’est la vitesse maximale que l’on peut tenir au moins 5 minutes.C’est une donnée essentielle à connaître pour s’entraîner efficacement.

49) VO2MAX : quantité maximale d’oxygène que l’organisme peut utiliser pendant un temps donné.Elle varie avec la condition physique.

50) ZONE CIBLE : zone de fréquence cardiaque déterminée en fonction de l’entraînement prévu.Elle s’exprime en pourcentage de la FCM.Pour chaque coureur elle va ainsi dépendre de sa fréquence cardiaque maximale personnelle.

Je pense que vous avez avec ces 50 termes que nous avons fini de voir aujourd’hui  l’essentiel pour comprendre les livres et les informations qui pourront vous intéresser en course à pied.Je vous ai bien précisé que pour comprendre et commencer un plan d’entraînement il vous faut des bases techniques.Maintenant je vous avoue que je ne suis pas un fan de jargon et de mots savants , sinon j’aurais proposé une liste de 500 mots!!Mais il faut ce qu’il faut !

A votre tour : avez-vous des termes à ajouter ?

Au contraire , pensez-vous que certains mots de la liste sont inutiles?

Vous savez quoi faire : donnez votre avis grâce à un commentaire!

Bonne semaine 🙂 ! 

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

%d blogueurs aiment cette page :